Vermont

Billet 69

Intro...




Grand Isle State Park, Vermont

L'ouverture de ce parc remonte à 1959. Il est situé sur la US route 2. C'est un parc avec 117 sites de camping et 36 "lean-to" dont certains sont situés sur une falaise du lac Champlain offrant une vue imprenable.


Plan du camping


Seconde fois

C'est la deuxième fois que nous nous rendons à ce camping. Cette fois, nous y allons avec un couple d'amis qui ont une Prolite 19 pi. 


Nos amis et leur Prolite

Chantal à l'accueil

Ce que j'aime

J'aime le côté vintage du parc avec ses installations un peu vieillottes mais en très bon état. Il y a des sites privés comme le nôtre no. 43, des espaces de camping à air ouverte ou encore les" lean-to". 
Site 43 privé

À aire ouverte

Lean-to
Tout est bien entretenu et propre. Le personnel est charmant. La petite terrasse à l'accueil sert de lieu de rendez-vous pour le Wi-Fi.

Le personnel


Jardin Wi-Fi

C'est tellement près

Comment résister à la ville de Burlington située à quelques milles du camping. Cette ville universitaire offre beaucoup, en passant par sa rue piétonnière et ses nombreux restos et boutiques, son marché en plein air, et son port de plaisance réaménagé depuis quelques années.


Rue piétonnière



Vélo

Ce qui nous a attiré dans cette région c'est la piste cyclable nommée la " Island Line Trail ". Du camping, on se rend au stationnement de la rue Martin. De là, avec nos  vélos, on prend le "bike ferry service" ( 8$ aller/retour ) qui nous fait traverser l'entrée de Malletts Bay. Et voici que débute les milles de pur plaisir à avoir l'impression de rouler sur le lac avec les voiliers comme compagnons de route.


Une partie de la piste cyclable
Bike ferry  ( La navette )

La piste

Nos compagnons de route



On arrive en ville dans l'ancienne gare

 Bientôt l’île du Cap-Breton ...



Départ de Grand Isle, snif,snif...

Ontario la suite

Parc Bon Écho Mazinaw camping


Billet 68

Nous sommes dans une zone sans radio. J'aime ce principe. Il existe dans la majorité des parcs provinciaux ontariens. À quand ce principe dans les SÉPAQ?

Randonnée

Comme prévu, nous sommes allés faire la Cliff Top Trail. Pour s'y rendre, on doit prendre une petite navette qui nous mène au pied de la falaise. C'est un sentier facile avec beaucoup de marches pour  la montée. On nous avait promis une vue extraordinaire en haut, mais à notre avis, c'est plutôt ordinaire. Cela nous a pris 1 heure aller retour à la navette.


Vue de la navette

Les marches

Les marches d'autrefois
Vue d'en haut


On se reprend

Le lendemain, on décide de faire la Clutes Lake Loop de 3.5 km. Ah... voilà un vrai sentier avec des montées et des descentes autour d'un lac et en prime des mouches noires. Heureusement, on a  notre anti-moustique préféré : Watkins.


Chantal : Il y en a deux autres plus longues.
Réjean : J'ai pas entendu...

Le gardien du sentier

L’infatigable  marcheuse


Autre découverte

Il fait chaud et humide: nous nous dirigeons vers le lac Joeperry pour un pique-nique et une baignade si possible. C'est un lac  pour les adeptes du canot camping car il y a un vingtaine de sites autour du lac, accessibles seulement en canot. Nous pensions y trouver une plage mais c'est plutôt un débarcadère de départ/arrivée des campeurs. L'endroit est quand même calme et on entend les huards. Nous en profitons pour manger et lire dans un calme reposant. 

Constatation


Au lac Mazinaw où est situé notre camping, les bateaux moteurs sont acceptés. Cela vient perturber la quiétude des lieux. Ah... comme ils devaient être bien dans les années 1900 où le moteur hors-bord n'existait pas.

Bateau à l'ancre


Sur l'eau

Pour la dernière journée, nous avons loué un kayak double. 


Chalet de location 1hr = 10$
On veut longer le Rock de près pour observer les pictogrammes. C'est très minimaliste.  Je n'ai même pas de bonnes photos.

Chantal dirige

Pictogramme en bas à droite...faut le savoir.


Qu'est que c'est?

Hé oui, des alpinistes sur le Rock. C'est une autre activité populaire de ce parc. 


Alpiniste

Il est là


Oups...

Au retour, petit incident, ma roue de vélo a trébuché sur une racine d'arbre et j'ai pris mon envol pour atterrir dans les racines. Quelques égratignures et rien de plus. 

P.S. : Malheureusement pour ceux qui aurait aimé voir du sang il n'y en a pas et je n'ai pas eu le temps de me prendre en photo. Hi,hi,hi...

Fin

On annonce de la pluie cette nuit. On décide de préparer la roulotte pour le départ. C'est plus agréable de faire cela au sec. Il a en effet plu et tonné une bonne partie de la nuit. Ce fut la seule fois de notre séjour qu'il a plu.

Une dernière

Pendant que j'attache la roulotte et vérifie que tout  est bien sécurisé, Chantal va faire une dernière randonnée de 1.5 km.

Nous voilà partis, roulant vers d'autres découvertes.



Ontario

Parc Provincial Bon Écho
C' est un parc provincial du sud est de l'Ontario au nord de Kaladar.
Il est  à 6 km de Cloyne sur la route 41.
44 degré 54'14'' N
77 degré 15'18'' O

Billet 67


Retour sur la route

Après quelques jours d'absence, nous revoit-ci sur la route. Nous avons pris 7h30 pour faire un trajet qui aurait pu en prendre 4h. La raison de cela est que, comme à notre habitude, nous avons privilégié la route de la “  run de lait  ” : au départ de Laval, la route 50 jusqu'à Hawkesbury et puis là, les petites routes 34 - 21 - 43, retour sur la trans-canadienne et la 41 jusqu'à Bon Écho. 



La route 380 km.


Ce fut un trajet fort agréable qui, à partir de Kemptville, nous a fait longer le canal Rideau. C'est d'ailleurs à Smiths Falls, sur le bord du canal Rideau, qu'on a fait un arrêt pour le lunch.

Parc de Smiths Falls devant le canal Rideau

Le canal Rideau

Une armada de canots qui entre dans un des sas du canal

Surprise

À notre arrivée, quelle ne fut pas ne notre surprise de voir notre site no. 215 dans la boue, signe de beaucoup de pluie ces derniers jours. Pas question de passer la semaine dans cette mare. Retour à l'accueil pour essayer de trouver un site plus sec. C'est avec gentillesse que le personnel de l'accueil nous a offert un choix de 5 sites. On a donc emménagé sur le site 279.

Site no. 215

Site no. 279
Des arbres magnifiques veillent sur nous.


 Merci au personnel d'avoir agit avec diligence. C'est un + pour ce parc.

L'accueil
Le plan du camping


 C'est donc un peu fatigué que nous nous installons sur le nouveau site. Qu'à cela ne tienne: après le souper, nous partons en vélo pour explorer le parc, question de nous donner un aperçu de ce que Bon Écho a à nous offrir comme découverte.

Découverte 

Le dentiste, la féministe et l'écrivain


Le dentiste Weston A. Price  a commencé la construction d'un l'hôtel en 1899. Il a appelé cet endroit Bon Écho à cause des propriétés acoustiques du Rock qui renvoyait le son en écho. C'était plutôt un endroit de retraite pour personnes à forte croyance religieuse.

Le Rock


La féministe Flora MacDonald Denisson, après avoir obtenu la propriété pour 15,000$ en 1901, a renvoyé les pasteurs et fait de Bon Écho Inn un lieu de refuge pour les artistes, les poètes, les peintres, les écrivains et philosophes. On raconte qu'il y avait de l’occultisme qui se pratiquait à Bon Écho.

L'écrivain Merill Denisson, fils de Flora, a continué à exploiter l'auberge après la mort de sa mère en 1921 jusqu'au début de la Grande Dépression en 1929.

Fin d'une époque

En 1936, l'auberge a été détruite par un incendie déclenché par la foudre. L'auberge n'a jamais été reconstruite.

En 1959 les terrains deviennent la propriété du gouvernement ontarien et en 1965, il est devenu officiellement le Parc Provincial Bon Écho.

P.S.: pour en savoir plus sur l'histoire de ce parc et de ses personnalités qui ont aidé à le créer voir : The Oxen and the Axe, The Mazinaw experience: Bon Écho and Beyond et Sunset Bon Écho.

À suivre...